Les entreprises qui osent : pourquoi et comment ?

Les entreprises qui osent faire autrement

Entreprise liberee

Vous l’aurez compris, nous aimons les personnes, organisations ou entreprises qui répondent à cette question : « comment faire autrement ? ». Tout le monde le sait, nous sommes dans une période où se poser cette question pourrait répondre à des difficultés, mais cela ne parait pas si évident. Souvent quand j’expose cette réflexion aux entreprises ce sont les contraintes qui apparaissent en premier:  externes avec la baisse des subventions, la concurrence de plus en plus difficile, le monde virtuel qui casse les prix, le rapport au travail de la nouvelle génération… Et internes avec des objectifs financiers de plus en plus lourds, des commandes à honorer en peu de temps, un manque d’effectif, une autonomie réduite…

C’est finalement la question suivante qui se pose : Comment se donner les moyens de faire autrement ? Comment s’autoriser à faire autrement ?

De nombreuses organisations ont trouvé des réponses sous des appellations différentes, mais communes sur le fond: entreprises libérées, libérantes, apprenantes, appréciatives, agiles, collaboratives …

Késako ? Ces formes d’entreprises pourraient faire échos aux maximes « 1+1 = 3 » ou encore « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »; c’est-à-dire si on se met tous ensemble dans la même direction on sera plus performants. Facile à dire mais comment faire ? Nous vous proposons quelques principes clés à adapter aux besoins et à la culture de votre entreprise. N’oubliez pas :  » il ne faut pas confondre vitesse et précipitation », prenez le temps de poser et d’expliquer les choses pour que le cheminement se fasse sereinement.

bonheur-au-travail

Quelques principes clés :

  • Poser des intentions communes
  • Ouvrir l’entreprise à tous: le débat, les échanges, la stratégie …pour générer de la créativité et la performance
  • Accepter de laisser de la liberté et une ouverture des possibles
  • Expérimenter : se laisser le droit à l’erreur et à la réussite 😉
  • Prendre le temps d’évaluer et de se remettre en question.

 

Alors, oserez-vous faire autrement ?  Un aperçu par ici ou par  !

Vous allez nous dire, oui, mais ça ce n’est que pour les grandes entreprises … hum nous n’en sommes pas sûr 😉  (Les petits qui deviennent grands ensemble c’est ici! )

N’hésitez pas à partager vos expériences qu’elles soient bonnes ou moins bonnes. N’oubliez pas:  « Il n’y a pas d’échec, il n’y a que des feedbacks constructifs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *