Sacré numéro #épisode1 : C'EST PARTI !
Vous l'attendiez (peut-être), voici le tout premier épisode de mon nouveau podcast sur l’ennéagramme : Sacré numéro ! Ma passion pour cet outil m’a poussé à réaliser ce podcast pour que vous puissiez, à votre tour, l’appréhender plus facilement afin de vous l'approprier.
Dans cet article, vous retrouverez le résumé de l’épisode, pour l’écouter en entier, c’est juste à côté

Après mon premier article sur l’ennéagramme (que vous pouvez retrouver ici ), où je vous explique ce qu’est ce modèle, vous vous êtes peut-être demandé :

  • Quel est mon type ou ennéatype ?
  • Comment faire pour le trouver ?

Eh bien, c’est à cela que va servir ce podcast, où je vais vous raconter des histoires de vie inspirantes, des pratiques, des notions clés et plus généralement des concepts qui font de l’ennéagramme un modèle à part !

Pourquoi réaliser ce podcast sur l'ennéagramme ?

Vous le savez, j’aime vous partager les choses qui m’inspirent et qui pourraient également vous aider. J’avais donc envie de créer un média où l’on pourrait parler de développement personnel, via l’ennéagramme, de façon simple et concrète. Je voulais respecter la tradition orale du modèle, qui reste pour moi un support de discussion.

L’objectif est de vous amener à vous mettre en réflexion, en mouvement et en conscience par rapport à qui vous êtes et qui vous avez envie d’être. 

L'histoire de l'ennéagramme : qu'est-ce que c'est ?

Pour rappel, l’ennéagramme est un modèle de 9 personnalités, toutes basées sur une peur fondamentale, celle qui est dominante chez nous. Le modèle est constitué de profils qui s’appellent les ennéatypes, numérotés de 1 à 9“Ennéagramme” a été construit depuis le grec ennea qui signifie “neuf” et gramma qui signifie “figure” (figure à 9 points donc). 


Vous le verrez, la personne la mieux placée pour découvrir et trouver votre ennéatype, c’est vous ! Oui oui, qui d’autre que vous est en mesure d’avoir accès à votre peur la plus profonde ? C’est pour cela que ce podcast sera nomade, car je souhaite vous donner la parole afin que vous puissiez nous parler de votre ennéatype et comment vous vous êtes retrouvés en lui !

“Mais dis-moi Jamy, à quoi sert vraiment l’ennéagramme ?” Alors, je dirais avant-tout à :

  • Mieux se connaître et mieux supporter les autres !
  • Avoir une meilleure conscience de ses comportements et de ses fonctionnements (ainsi que ceux des autres) pour mieux s’apprécier soi-même (et donc apprécier les autres !)
  • Identifier plus précisément certaines de nos forces et accepter certains fonctionnements que l’on peut considérer comme une faiblesse.
  • Identifier des axes d’amélioration à travailler.

Afin de bien comprendre l’esprit du modèle de l’ennéagramme, il faut revenir à la source et d’où cela vient.
La volonté du modèle n’étant pas de s’enfermer, il est issu de la tradition orale, notamment avec “les Pères du désert” qui parlaient de leurs fonctionnements et émotions. J’évoque ce mystérieux groupe plus en détails dans ce premier épisode du podcast !
C’est seulement dans les années 70 qu’émergent des écrits, notamment par les universitaires Oscar Ichazo et Claudio Naranjo. Helen Palmer, entre autres, sortira ensuite un livre sur le modèle, participant à la transition vers l’écrit.

Ma rencontre avec l'ennéagramme !

Personnellement, j’ai découvert l’ennéagramme grâce au bouche-à-oreille autour de moi, ce qui a piqué ma curiosité et m’a poussé à m’y intéresser. Comme vous l’entendrez dans le podcast, je n’ai pas tout de suite été convaincue par ce modèle. 
Ce qui a tout changé, pour moi, est ma rencontre avec Tannaz, qui faisait des ateliers Ennéagramme en Iran et à Paris. Son atelier m’a permis d’enfin prendre conscience de mon vrai profil ennéatype : le 6 ! Spoiler alerte : je le détestais… ce qui est bon signe !
J’ai la chance de côtoyer des personnes qui ont voulu se prendre au jeu de l’ennéagramme avec moi. Tous ses apprentissages me sont maintenant utiles d’un point de vue personnel, professionnel et entrepreneurial.

Pour conclure

Ici, nous ne sommes que bienveillance et tolérance. Je tenais à vous le rappeler : aucun type n’est meilleur qu’un autre. Chacun a ses forces et des points sur lesquels il doit travailler. L’important est de comprendre son ennéatype afin d’en accepter toutes ses facettes. Nous ne sommes finalement que des êtres humains !

Dans le prochain épisode de Sacré numéro : le podcast de l’ennéagramme, je vous expliquerais ce qui fait que nous développons notre ennéatype et notre peur fondamentale dans l’enfance. Puis viendront les épisodes où je m’inviterais chez vous !

Vous pouvez retrouver les résumés des autres épisodes :

Si vous ne voulez pas manquer la sortie des prochains épisodes, suivez-moi sur mes réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page